Farz fourn ou far breton

Far breton
Far breton

Mon goût pour la cuisine provient indéniablement de mes origines périgourdines. Ici, en Périgord, la cuisine et la gastronomie sont des piliers culturels, tout est prétexte à parler cuisine, recettes, bons plans… Pour autant, je n’en oublie pas mes origines bretonnes, crêpes, far, kig-ar farz… sont liés à des souvenirs de vacances en Bretagne quand nous allions chez mes oncles et tantes dans le Finistère.

La recette de far que je vous propose aujourd’hui est une recette que je réalise depuis plus de 30 ans, elle est issue d’un livre de recettes qui m’a été offert il y a bien longtemps. Il s’agit de « Luduennig –  Cuisine et traditions bretonnes en pays pagan« . Le pays pagan, c’est une zone côtière du  Finistère nord entre Guissény et Kerlouan, là où enfant, j’ai joué dans les rochers et les flaques avec mes frères et soeurs, j’ai cherché le crabe vert et le bigorneau…

Farz fourn ou far breton

Temps de préparation 15 minutes

Temps de cuisson 30 minutes

Nombre de parts : 4

Ingredients

  • 3 oeufs
  • 125 gr de sucre
  • 100 gr de farine
  • 1/l de lait
  • 1 petit verre de rhum
  • 20 gr de beurre
  • Pruneaux ou raisins secs

Instructions

  1. Allumer le four à 180°
  2. Mettre 20 gr de beurre dans un plat à gratin. Placer le plat dans le four en train de chauffer jusqu'à ce que le beurre soit fondu.
  3. Casser les oeufs dans un saladier, ajouter le sucre et battre le tout.
  4. Incorporer la farine, mélanger à nouveau.
  5. Quand le mélange est bien homogène, verser petit à petit le lait en continuant à battre.
  6. Verser le petit verre de rhum.
  7. Sortir le plat de four. Remuer le plat pour répartir le beurre fondu.
  8. Verser la pâte dans le plat.
  9. Ajouter les pruneaux ou les raisins secs que vous aurez éventuellement fait macérer dans du rhum.
  10. Mettre au four pour environ 30 mn.
  11. Sortir du four quand le far a un peu gonflé et pris une jolie teinte dorée.

Notes

Pour cette recette, j'utilise des pruneaux demi-secs que j'achète sur le marché de Bergerac. Ils sont extrêmement moelleux et n'ont pas besoin de macérer.

Dans la recette initiale, le poids de farine est un peu plus important (125 gr). Je n'aime pas que le far soit trop dense, je diminue donc la quantité de farine.

http://tropbon.mcweb.fr/farz-fourn-ou-far-breton

 

Source : Geneviève Le Bars-Valentin, Anne-Yvonne Le Bars-Risacher – Luduennig. Cuisine et traditions bretonnes en pays pagan.
Éditions CRÉER, 1980.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*